Archive | Santé RSS feed for this section

Sauce tomate aux champignons

27 Nov

 

 

 

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple avec laquelle vous pouvez faire beaucoup de plat. Recette healthy car très peu de matière grasse et que des produits frais dedans.

J’adore les champignons, pas ceux en boîte (qui ont un goût de caoutchou) mais les frais que je peux travailler comme je veux, et qui sont tellements bons.

Un midi de grande flemme, et de retour de course, j’ai lancé du riz basmati dans mon cuiseur à riz de tupperware (toujours aussi pratique et rapide: pour 1 volume de riz il faut 2 volumes d’eau (vous prenez le contenant que vous souhaitez) et 10-13 minutes plus tard c’est prêt! Il me fallait donc une sauce pour l’accompagner.

 

Ingrédients:

1 échalotte

5-6 champignons brun (mais ça peut être n’importe quel champignon)

4 – 5 tomates

1/4 de botte de coriandre

1 ail

1 C à C de paprika

1 C à C d’origan

1 sucre

1/2 C à C d’huile

Sel, poivre

 

Réalisation:

Commencez par nettoyer les champignons et les émincés finement. Emincez la coriandre

Rapez les tomates, l’ail et l’échalotte ensemble.

Dans une poêle, versez l’huile, les champignons et la coriandre et faire dorer 3 minutes.

A feu doux, versez le coulis de tomate, l’échalotte et l’ail rapé ainsi que le paprika, l’origan, le sucre, le set et le poivre. Mélangez et laissez cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Je l’ai servi sur du riz nature basmati.

 

Publicités

Muesli maison

2 Nov

 

Tout le monde sait qu’il faut attaquer sa journée par un solide petit déjeuner. On ne doit pas faire l’impasse dessus. Je vous ai d’ailleurs posté quelques recettes de boisson énergétiques à prendre pour manger sainement et être calé jusqu’au déjeuner (recette ici*).

Mais même si je vous parle de mon muesli maison je me suis rendue que je n’en avais jamais posté la recette. Car, je n’achète jamais de muesli du commerce car c’est bourré de sucre, de gras et de sel comme tout ce qui est industriel.

Finalement, chacun peut faire son propre muesli car c’est un mélange de graines que l’on fait à sa convenance et selon ses goûts surtout. Avec cette recette, on peut aussi faire des barres céréalières énergétiques. Il suffira de rajouter un ou deux ingrédients (2 c à s de miel ou quelques dattes cuites avec un fond d’eau et un peu de cannelle). On peut également en saupoudrer nos assiettes, nos salades, cela apporte un peu de croquant ou en manger en cas de fringale.

Mon muesli se compose de plusieurs graines qui jouent toutes un rôle essentiel et sont très bénéfiques pour le corps. Elles aident même à combattre certaines maladies alors pourquoi s’en priver ?

 

Baie de Goji, le fruit de la jeunesse éternelle :

Le goji est connu pour les polysaccharides qu’il contient et qui font de celui-ci un fruit très recherché. La baie de goji en contient 22 dont 4 qui lui sont propres. Les polysaccharides commandent le système de défense du corps, favorisent une croissance cellulaire optimale et protègent les cellules contre le vieillissement. En outre, ils favorisent l’oxygénation des muscles et améliorent les fonctions du système immunitaire. Le goji contient de nombreux acides aminés essentiels, minéraux et oligo-éléments rares dans l’alimentation quotidienne, des acides gras essentiels indispensables au cerveau, au cœur et au système nerveux, une concentration élevée en vitamines B1, B2, C et E, des caroténoïdes dont du bêta-carotène, du fer, du zinc, du cuivre et un concentré élevé de protéines.

Les baies de goji représentent un anti-oxydant puissant. Sur l’échelle ORAC (Capacité d’Absorption des Radicaux Oxygénés), classant les aliments en fonction de leur pouvoir antioxydant, le goji figure en première place, loin devant l’orange ou l’acérola.

Le goji aide aussi à :

  • Prévenir de la dégénérescence des cellules
  • Combattre les maladies auto immunes
  • Détoxifier l’organisme
  • Redonner force et énergie
  • Réduire le mauvais cholestérol
  • Réguler le taux de sucre dans le sang et combattre le diabète
  • Protéger certains organes comme les yeux, le foie et les reins

 

Graine de lin doré

Parties utilisées : Les graines et l’huile tirée des graines. Habitat et origine : Probablement issue du bassin méditerranéen, cette plante annuelle est aujourd’hui cultivée un peu partout sous les climats tempérés et tropicaux. Elle préfère un sol sablonneux et argileux, voire limoneux, profond et bien irrigué. On récolte la plante après la floraison, avant que les graines ne soient entièrement mûres et ne tombent au sol.

Les graines de lin aident aussi à:

  • Traite la constipation chronique
  • Traite l’hypertension
  • Prévient le risque de cancer du sein
  • Diminue l’intensité des symptômes des voies urinaires
  • Réduit les facteurs de risque de maladies cardiaques tels qu’athérosclérose, hypercholestérolémie
  • Soulage les symptômes de la ménopause
  • Réduit le trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité
  • Traité de l’ostéoporose

Et, on peut également faire beaucoup de produit de beauté.

Graine de chia

Les graines de chia sont une source d’acide alpha-linolénique (AAL), une substance bénéfique qui fait partie de la famille des acides gras oméga-3.

Les graines de chia aident à contribuer à la prévention des troubles cardiovasculaires.

 

Graine tournesol

Elles possèdent donc de nombreuses propriétés nutritives. Compactées, elles sont d’ailleurs employés pour engraisser les bovins et nourrir les poissons. Sans aller jusqu’à vous engraisser, regardons donc ce que les graines de tournesol peuvent faire pour votre santé.

 Ces graines représentent un véritable concentré de nutriments :

  • Calcium, magnésium, acide folique, protéines ;
  • Vitamines liposolubles A, B6, D et E ;
  • Acides gras polyinsaturés, reconnus pour avoir des effets bénéfiques sur le taux de cholestérol ;
  • Minéraux tels que l’iode, le fer et le magnésium, nécessaires au fonctionnement du cœur, des vaisseaux sanguins et qui contribuent au nettoyage des toxines ;
  • Antioxydants qui protègent les cellules de notre corps du vieillissement que peuvent causer les radicaux libres ;
  • Fibres qui préviennent la constipation, diminuent les risques de cancer du côlon et préviennent les maladies cardiovasculaires et des diabètes de type 2.

Bon à savoir : en raison de leur richesse nutritive en graisses végétales et vitamines liposolubles, les graines de tournesol représentent un atout majeur pour les pays du tiers monde.

Flocon d’avoine

Les flocons d’avoines sont très intéressants dans les recettes car ils absorbent le gras et le sucre, font baisser la glycémie, réduisent le cholestérol et aide à avoir une jolie peau.

Consommée depuis longtemps sous forme de flocons dans les pays anglo-saxons, l’avoine revient sur le devant de la scène grâce à ses nombreuses vertus, notamment sur le cholestérol et l’insuline.

Ce qui rend actuellement l’avoine si célèbre, ce sont bien ses fibres insolubles ! Avec une teneur exceptionnelle de 8,4 g pour 100 g, l’avoine a une action certaine sur le transit. Une fois dans l’organisme, ces fibres gonflent et ont un effet satiétogène qui limite le grignotage et donc la prise de poids.

Par ailleurs, l’avoine aurait également un effet préventif sur certains cancers digestifs dont le cancer du côlon, même si son rôle dans le traitement serait encore controversé. Ces deux propriétés majeures font de l’avoine un atout majeur dans l’alimentation des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2.

Par ailleurs, l’avoine contient aussi des glucides, et pas qu’un peu puisqu’on y trouve 58 g de glucides pour 100 g. Voilà donc une céréale qui apporte beaucoup d’énergie ! Mais si elle reste moins énergétique que le blé avec 348 kcal aux 100 g, elle sait toutefois être particulièrement rassasiante puisqu’elle apporte 15 g de protéines. Attention : elle ne convient pas aux intolérants au gluten.

 

Ingrédients :

200 gr de flocons d’avoine

2 C à S de baie de Goji

2 C à S de graines de chia

2 C à S de graines de lin doré

2 C à S de graines de tournesol

2 C à S de graines de courge

 

Réalisation :

Versez, dans un grand pot, toutes les graines et les flocons d’avoine.

Bien remuer pour que tout se mélange.

C’est prêt !

Vous pouvez en mettre dans un yaourt nature, avec du fromage blanc, dans du lait, le mixer avec du lait végétal (ou fermenté etc…), pour faire un crumble (bien plus léger que la recette traditionnelle. Il s’utilise pour beaucoup, beaucoup de choses et est bien meilleur pour la santé !)

 

Bouillon (ou soupe) chinois

16 Oct

 

Hier, pour mon déjeuner, j’avais envie d’une bouillon chinois. Ce que j’aime dans cette soupe, c’est que c’est simple à faire. Il suffit de faire chauffer de l’eau que l’on aromatise et dans laquelle on jette des légumes coupés très finement. Cela les cuit très vite, ils restent croquants et gardent tous leurs nutriments.

C’est un plat healthy et complet puisqu’il y a des légumes, des féculents et des protéines.

Je n’ai pas mis de sel dans ce plat puisqu’il y en a dans le cube de poulet et dans les sauces soja. C’est aussi pour cette raison que j’ai rajouté de la sauce sucrée pimentée, pour équilibrer cet apport de sel. Je me déshabitue du sel et j’en ai besoin de très peu.

On peut faire cette recette avec tous les légumes que l’on veut (et que l’on a) tant que le principe de les découper en tout petit reste.

Chaque culture à une soupe qui ressemble à celle-ci comme la Chorba et Harira pour le Maghreb, le Minestrone pour les Italiens ect…

 

Ingrédients :

2 filets de poulet

2 oignons nouveaux

1 carotte

1 paquet de vermicelle de riz

1 1/2 cube de bouillon de poulet ou un bouillon de poulet frais

500 ml Eau

2 poignées de soja frais

¼ de botte de coriandre

1 C à S de soja salé

1 C à S de soja sucré

1 C à S de sauce sucrée pimentée

Réalisation :

Dans une marmite, versez l’eau avec le cube émietté ou si vous utilisez du bouillon de poulet frais, versez juste le bouillon.

Coupez le filet de poulet en petits morceaux que vous mettez dedans avec le vermicelle.

Couvrir et laissez mijoter tranquillement.

Pendant ce temps, émincez les oignons nouveaux en petits tronçons, et faites des lanières de carottes avec un économe.

Jetez les dans la marmite avec la coriandre émincée finement, le soja et les sauces soja sucré, salé et la sauce sucrée pimentée.

Mélangez et éteindre le feu.

Laissez 1 à 2 minutes puis servir en parsemant de coriandre fraîche.

Je l’ai mangé accompagné de salade verte pour mon déjeuner.

Impec !

 

 

Blanquette de veau…allegée!

25 Sep

 e3.jpg

 

J’ai découvert cette recette grâce à ma petite sœur qui venait de la faire et je la remercie parce que c’est vraiment, mais vraiment super bon !

La viande est bien tendre et fondante, les légumes aussi et la sauce… c’est simple j’ai dévoré mon assiette !

Je n’avais jamais mangé de blanquette de veau ni eu l’envie de faire cette recette car la couleur de la sauce ne m’inspirait pas.

J’aime quand les sauces ont une couleur bien dorée, et pour moi ce plat avait une sauce trop « blanche ». Je ne pensais pas que c’était aussi bon !

 J’ai quand même fait de cette recette quelque chose d’allégé et donc healthy parce qu’il me manquait des ingrédients : la crème liquide et l’œuf !

Il y a quand même un peu de beurre et de la farine mais pour la quantité utilisée ce n’est pas dramatique.

Pour avoir un bon équilibre alimentaire, et perdre du poids, il faut aussi consommer un peu (j’ai dit un peu…) de gras.

 

Les photos ne sont pas top, je n’ai pas mis le plat en valeur mais j’avais très envie de partager cette recette et surtout il n’en reste plus donc difficile de faire une présentation avec les restes!

 

 

 

 

Ingrédients :

 1 gros oignon

400 -500 gr de blanquette de veau

2 carottes

6 gros champignons

Du fond de veau

3 – 4 verres d’eau

Un jaune d’œuf je n’en ai pas mis car je n’avais plus d’œuf

20 cl de crème liquide lait concentré non sucré pour moi

2 C à S de farine

1 noisette de beurre

1/2 citron ( j’ai choisi du citron vert)

Sel, poivre

 

 Réalisation :

Avant tout, il faut couper la blanquette de veau en gros cube, épluchez les carottes que l’on débite en biseau d’1 cm, gratter et enlevez la peau des champignons que vous coupez en 4, coupez l’oignon en fine lamelle.

Faire chauffer de l’eau (l’équivalent de 3 à 4 verres d’eau) dans le quelle vous mélangez le fond de veau.

Dans une cocotte, faites fondre le beurre puis jetez la blanquette de veau à feu vif.

Faites dorer sur toutes les faces pendant 2 minutes puis versez la farine et bien remuer, baisser le feu.

Ajoutez le fond de veau dilué dans l’eau, si on en a un peu de jus de raisin puis les carottes, les champignons, et les lamelles d’oignon.

Mettre sur feu doux pendant 1h30.

 Au bout de ce temps, il faut enlever la viande et les légumes.

Mélanger le jaune d’œuf et la crème et la verser dans la sauce. Versez le filet de citron.Remuer et attendre que cela épaississe un peu puis remettre les légumes et la viande.

Servir tel quel ou avec du riz !

 

Salade fraîcheur

23 Sep

HEALTHY.jpg

 

 

Je suis une inconditionnelle de la salade verte ! C’est bien le légume que je mange quasi tous les jours, toute saison confondue.

Pour autant, j’aime bien les manger différemment, parfois parce qu’il y a des ingrédients à finir, parfois pour tester et changer et parfois juste sans rien, que des feuilles vertes…

 J’ai une préférence pour la salade romaine, les feuilles de chênes, la mâche, l’iceberg et la batavia (bien que j’en mange quasi plus).

Je vous propose une recette simple et rapide à faire, idéale quand on veut manger très légèrement. Je l’ai accompagné d’une soupe de légumes et d’un toast avec du chèvre que j’ai cuit au grill (je n’ai pas eu le courage ni l’envie de manger les deux autres toasts).

 

 

Ingrédients :

De la salade romaine

De la betterave cuite (n’achetez pas celle sous vide, prenez celle de votre maraîchers ou producteur local, le goût n’a rien à voir)

Des tomates cerises

Quelques olives vertes (ou noires)

De la coriandre

De la vinaigrette maison à l’eau (je ferai un post prochainement)

 

Réalisation :

Pour commencer, il faut bien détacher les feuilles une par une, les laver puis je les laisse tremper 20 min dans de l’eau avec du vinaigre blanc pour enlever toutes les saletés et dépôts. C’est une habitude que j’ai gardé de ma grossesse !

 Une fois lavée, rincée et essorée (merci ma super essoreuse de Tupperware). J’en prends une bonne poignée que je mets dans une sorte de gros bol. Je rajoute la betterave, les tomates cerises coupées en deux, les olives, la coriandre émincée grossièrement et de la bonne vinaigrette maison à l’eau.

Coquillette aux blettes et à la viande

22 Sep

 

 

 

 

J’adore les blettes. C’est un des légumes que je pourrais manger presque tous les jours!

Quand la Mam de mon fils m’en a proposé, j’ai sauté sur l’occasion. J’ai repris une recette que j’avais déjà faite mais en enlevant des ingrédients et en n’en incorporant d’autre.

Je n’ai pas été déçue du résultat. C’est un plat complet puisqu’on retrouve des féculents, des protéines et surtout des légumes! Idéal pour le repas du midi.

Je suis super fan!!

 

 

Ingrédients :

1 gros oignon

2 gousses d’ail

300 gr de coquillettes

400 gr de viande hachée

400 ml de sauce tomate (pour moi faite maison, la recette c’est ICI*)

10 feuilles de blettes

½ botte de coriandre

Sel, poivre

 

 

Réalisation :

 b1

Lavez les blettes et coupez-les en dés. Faites-les cuire 15 min à la vapeur.

Faites cuire les coquillettes (ou tout autre pâte et même riz) en mettant 1 volume de pâte pour 2 volumes d’eau. L’eau sera absorbée en totalité mais il restera un peu d’eau de cuisson qui va faire le liant.

Dans un fait tout, versez ½ C à C d’huile et faites revenir les oignons coupés en lamelles puis les gousses d’ails émincés finement. Bien remuer puis verser la viande Hâchée et faire cuire pendant 2-3 minutes ;

Versez les blettes et le coulis de tomate, le sel et le poivre. Mélanger puis incorporez les coquillettes, bien remuer et servir aussitôt avec plein de coriandre (ou pas !)

Fromage blanc gourmand à la poire et chocolat dulcey

21 Sep

 

 

 

 

 

Parce que faire attention à ce qu’on mange et vouloir consommer des recettes healthy ne veut pas dire que nous ne pouvons pas manger des desserts bons, gourmands et complètement sains!

J’avais dans l’idée d’en faire un en m’inspirant des desserts très gourmands qu’on trouve avec de la crème, des fruits. Des desserts que l’on adore mais pas notre ligne… Des desserts devant lesquels on bave, qu’on déguste, qu’on regrette aussi mais qu’on s’autorise de temps en temps.

 J’ai trouvé un compromis en utilisant du fromage blanc sans MG. Alors oui, j’ai quand même mis un peu de chocolat mais pas autant que ça, les flocons d’avoine sont d’une grande aide car ils absorbent le gras et le sucre. Ils font donc baisser la glycémie. Les biscuits sont en petite quantité (j’ai utilisé des petits biscuits) et la poire cuite à la vapeur. Tout cela reste, à mon sens, assez light.

 C’est un dessert qu’on peut décliner à l’infini avec pleins de fruits, on peut même supprimer le chocolat et le remplacer par du miel, sirop d’agave ou stévia ou encore sucre de coco (beaucoup mieux).

 J’ai vraiment apprécié, ce n’en est pas moins bon. J’ai trouvé que c’était une dinguerie comme je les aime !

 

Ingrédients :

 4 C à S de fromage blanc (pour ma part c’est du fromage blanc que je fais moi-même, la recette c’est ici*)

40 gr de chocolat dulcey

2 C à C de flocon d’avoine

4 petits biscuits amaretti

1 poire

 

Réalisation :

Lavez, essuyer et éplucher la poire que vous faites cuire à la vapeur sans aucune matière grasse. Réservez.

 Faites fondre le chocolat dulcey (j’ai utilisé mon micro cook que j’ai placé 1 minute au micro onde).

Mélanger le fromage blanc avec le chocolat.

Procéder au montage. Pour cela, il suffit de mettre un peu de flocon d’avoine au fond de votre verrine, puis d’émietter un biscuit amaretti.

Versez les dés de poire puis 2 C à S de fromage blanc (mélanger au chocolat) puis recommencer avec une couche de dés de poire puis de fromage blanc.

Décorer avec une fine tranche de poire et en émiettant un biscuit amaretti.

Mettre au frais au moins 30 min.