Gâteau ananas coco

1 Juil

Pour un dîner entre amies, je cherchais à faire un dessert qui en jette et qui serait aussi excellent. J’ai donc visité des blogs et je suis tombée sur une recette renversante que je referai, sur le blog Le Palais des Délices. J’ai donc repris la recette de Céline.

Le gâteau n’est pas aussi beau et gros que celui de Céline mais c’est mon gâteau!

Je vous le conseil c’est trop bon et frais.

Sans attendre je vous livre la recette

Pour un moule à manqué de 23 cm de diametre  soit pour un gâteau de 8 à 10 personnes  :

Génoise :
120g de farine
120g de sucre
4 oeufs entiers
3 bonnes pincées de levure chimique ( soit environ 1/2 cc tres rase )

Sirop à imbiber :
Sirop de la boite d’ananas
Extrait d’amandes ( facultatif )

Crème à garnir :
200g de chocolat blanc
2 sachets de  » creme fixe  » ( fixateur pour chantilly en sachet sous forme de poudre )
1/2 L. soit 50 cl ou 500 ml de crème liquide entiere ( fleurette ) TRES FROIDE
100 à 150g de noix de coco râpée + extra pour recouvrir l’entremet
2 feuilles de gélatine ( * ) – facultatif –
8 rondelles d’ananas au sirop très bien egouttés 


(*) A savoir que vous trouverez de la gélatine halal ( non porcine ) très facilement sur le web notamment sur Cuistoshop au meilleur prix soit en paquet de 50 feuilles ( clic ) Ne vous inquiétez pas de la grande contenance des paquets, ces feuilles se conservent très bien et très longtemps; de plus, elles sont très sincèrement d’excellentes qualités, c’est le must en matière de gélatine halal.

 
Commencer par la préparation de la génoise. Il est idéal de la préparer la veille de sa découpe afin qu’elle soit davantage stabilisée et donc plus simple à trancher. Le jour même, la génoise étant tres fraiche, elle sera plus fragile pour la détailler en 3 ronds horizontaux.
On peut également la congeler légèrement pour faciliter encore plus la découpe, cela évitera qu’elle ne s’effrite et est l’idéal pour une belle découpe nette de la génoise.
Dans tout les cas, préparer la génoise au moins la veille du montage de l’entremet.

Préchauffer le four à 180°C. Préparer le moule de 23cm de diametre.

Dans le bol d’un robot de type  » KitchenAid  » muni d’un fouet ou avec un batteur electrique, fouetter les oeufs entiers avec le sucre tres vivement en augmentant progressivement la vitesse.

Fouetter ainsi sans cesse pendant une dizaine de minutes, pas moins. Cette étape est tres importante pour avoir une génoise parfaitement tendre et tres moelleuse.

Le mélange doit gonfler, presque tripler de volume et devenir tres mousseux et crémeux, blanchâtre et léger.

A part, mélanger la farine et la levure chimique. Tamiser ce mélange en trois ou quatre fois sur la masse gonflée aux oeufs et sucre et incorporer tout en douceur avec une spatule souple en allant jusqu’au fond pour ne pas que la farine ne reste au fond du bol comme si on incorporait des blancs battus en neige : le geste doit etre souple et délicat, on ne doit surtout pas mélanger ou fouetter vivement sous peine de faire  » retomber  » la masse qui doit impérativement rester légère et oncteuse.

Verser la masse à génoise ainsi obtenue dans le moule préalablement parée de papier sulfuriser ( sauf si le moule est en silicone ). Tapoter légèrement le moule sur le plan de travail pour aplanir la pâte uniformément sur toute la surface du moule et ôter les bulles d’air que pourrait contenir la pâte.

Enfourner à 180°C ( four préchauffé ) pendant environ 20 minutes ( +/- selon les fours, à vérifier ). Vérifier la cuisson à l’aide d’une lame de couteau ou d’une aiguille à tricoter plantée au coeur de la génoise : elle doit ressortir parfaitement propre, sans amas de pâte.
La génoise doit être d’un joli blond doré, sans trop de coloration.
Si elle prend trop de couleur en cours de cuisson, recouvrir d’un papier aluminium si besoin à mi ou trois-quart de la cuisson.

Une fois la génoise cuite, sortir du four et démouler sur une grille en la laissant retourner, à l’envers jusqu’à complet refroidissement afin que la génoise soit bien plane pour faciliter la découpe et le montage à suivre.
Si le moule a été tapissé de papier sulfurisé, laisser le papier sulfurisé autour de la génoise pendant son refroidissement car on risquerait d’abimer la génoise fraichement cuite en voulant retirer le papier sulfuriser, elle est encore fragile apres cuisson.

Laisser ainsi refroidir totalement. Ne surtout pas couper la génoise tant qu’elle n’a pas refroidi en totalité.

Idéalement, préparer la génoise la veille de sa découpe et du montage. Pour faciliter la découpe en trois de la génoise, on peut congeler le gâteau quelques heures, ainsi plus ferme, il sera plus simple et plus aisé de détailler la génoise en 3 disques. Cela evitera qu’elle se brise ou s’effrite.

Avant de commencer la préparation de la garniture, on peut disposer la crème fraiche, les fouets et le bol du batteur au congélateur pendant 30 minutes à 1h pour que tout soit vraiment tres froid afin de faciliter considérablement la préparation de la crème fouettée.

Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans un grand contenant d’eau glacée.

Faire fondre le chocolat blanc coupé en petits morceaux au bain-marie ou au micro-onde ( par tranche de 30 secondes ) en remuant régulierement. Le chocolat doit etre bien lisse et coulant.

Réserver.

Couper les rondelles d’ananas, longuement et très bien égouttées, en tres petits morceaux ( petits bâtonnets ).  Reserver dans une passoire.

A l’aide d’un robot de type  » KitchenAid  » muni d’un fouet ou d’un batteur electrique, battre la crème liquide TRES FROIDE en augmentant progressivement la vitesse de l’appareil. Quand la crème est bien fouettée et un peu montée, ajouter en pluie le contenu des sachets  » creme fixe  » ( fixateur pour chantilly ) tout en continuant de battre et continuer ainsi à fouetter ainsi jusqu’à ce que la crème soit épaisse et bien montée, bien ferme, sans pour autant trop la battre pour ne pas la faire jaunir et transformer en beurre.
Racler les parois du bol pour réunir toute la crème au centre du bol.

Egoutter tres fermement la gélatine entre les mains, la mettre dans un bol avec 1 CS d’eau et faire fondre quelques secondes au micro-ondes. Au sortir du micro-ondes, fouetter immédiatement pour homogénéiser la dissolution et ajouter la gélatine ainsi fondue à la crème.

Y couler ensuite le chocolat blanc fondu et fouetter à nouveau puis verser la noix de coco râpe, toujours tout en fouettant.

Reserver une petite partie de cette crème ( quelques cuillèrées à soupe ) dans un petit bol qui servira à recouvrir l’entremet avant de le poudrer de noix coco. Elle servira à faire adherer la noix de coco à la surface de l’entremet.

Ajouter l’ananas haché en petits morceaux ( genre fins batônnets ) et mélanger délicatement à la cuillère en bois. Veillez à ce que l’ananas soit bien égoutté afin de ne pas détremper la crème.

Pour proceder au montage de l’entremet, couper la génoise horizontalement avec un grand couteau à dent tranchant genre couteau à pain, en 3 disques égaux.
La partie supérieur de la génoise se retrouvera au bas de l’entremet afin que le dessus soit un disque parfaitement plat.

A l’aide d’un pinceau, napper les disques de génoise ( toujours la face  » coupée  » donc la  » mie  » de la génoise ) avec le sirop de la boite d’ananas additionné de quelques gouttes d’extrait d’amandes ( facultatif ). Ne pas trop imbiber les disques de génoise, passer juste délicatement le pinceau sur toute la surface de la génoise, sans trop insister.

Poser un premier disque de génoise imbibé ( soit la partie  » supérieure  » de la génoise ) sur l’assiette de service et garnir de la moitié de crème en nappant à l’aide d’une spatule métallique puis poser le disque central imbibé et garnir de la derniere moitié de crème en nappant à nouveau avec la spatule.
Terminer avec dernier disque de génoise, côté  » mie  » imbibée en contact avec la crème.

Procéder à la finition de l’entrement en le nappant sur toute la surface à l’aide d’une spatule métallique : dessus et côtés, avec la crème préalablement réservée dans un petit bol, la totalitée de la surface doit etre recouverte d’une fine couche de crème.

Saupoudrer ensuite de noix de coco râpée de manière à en recouvrir totalement l’entremet. Idéalement, on ne doit plus voir de crème ou de biscuit.

Entreposer l’entremet ainsi préparé au réfrigérateur entre 2h à une nuit pour bien le stabiliser et pour que les disques de génoise soient bien imbibés, la crème bien prise afin que la découpe en soit bien nette et facilité, l’ensemble bien frais et savoureux.

Après ce temps, décorer l’entremet au gout avec par exemple des Raffaello, des petits chocolats, quelques fruits frais, ou autre au choix …

Sortir l’entremet entre 30 minutes à 1h avant de servir afin que le froid n’atténuise pas les saveurs.

Servir en petites parts tranchées avec un couteau bien aiguisé et une pelle à tarte pour faciliter l’extraction des parts, tel quel ou avec un bon coulis de fruits maison, bien frais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :